Ile Maurice : la marée noire provoquée par un naufrage pose un danger imminent pour l’île !

La marée noire modifie la couleur de la côte sud-est Mauricienne. L’environnement aquatique se trouve dans un état chaotique.

Cette marée noire vient du naufrage de la cargaison Wakashio appartenant à l’entreprise japonaise Mitsui OSK Lines. Ce bateau ne transporte que ses 20 membres d’équipage qui ont été épargnés et mis en quarantaine, avec 3800 tonnes d’huile lourde et 200 tonnes de carburant pour sa consommation.

Les impacts de la marée noire

La tragédie se passait le 25 juillet dernier à quelques centaines de mètres de la pointe d’ESNY où se trouvent les récifs coralliens protégés. Le 6 août, des hydrocarbures commencent à polluer la mer. Face à cette situation, le Premier Mauricien a effectué une constatation du lieu. Son explication indique que la fissure qui se présente sur  l’un des réservoirs du bateau serait la cause de la fuite. La situation pourrait s’empirer puisque la cargaison présente une grande crevasse qui risque de l’immobiliser.

Les dirigeants de l’entreprise propriétaire du navire affirment que la quantité de carburants déversés représente le quart de la totalité à bord. Bien évidemment, ils sont prêts à prêter main forte à l’état Mauricien.

La marée noire entraîne la perturbation de l’écosystème aquatique de la zone touchée qui fait partie de RAMSAR selon la classification écologique internationale. Cette pollution menace les vies marines. La mer polluée se migre progressivement vers la côte est à cause du vent. Elle peut envahir des endroits stratégiques et protégés comme l’Île-aux-Cerfs ou encore le parc marin de Blue Bay qui abrite les tortues marines.

La population est inquiète face à la dégradation de leur environnement et de leurs activités. Les vapeurs qui se dégagent dans la région infestée deviennent toxiques, ce qui pourrait avoir des répercussions les vivres issues de la pêche locale. Par conséquent, la marée noire touche plusieurs secteurs à l’île Maurice : économique, touristique, alimentaire et environnemental.

Quelles ont été les mesures prises ?

D’une part, le dirigé par le Premier ministre Pravind Jugnauth a envoyé des équipes pour tenter d’arrêter la fuite de Wakashio. Un état d’urgence environnemental a été décrété. Pour limiter au maximum les risques « sanitaires », le gouvernement lance un avertissement à la population avoisinante. Faute de moyens appropriés, le gouvernement mauricien a sollicité l’aide de la France qui a répondu positivement à l’appel, et s’est rendu rapidement sur les lieux grâce à la base militaire située à La Réunion.

La contribue volontairement à la protection de l’environnement selon Emmanuel Macron. De ce fait, le pays a envoyé un bateau, le Champlain,  et un avion pour apporter des équipements antipollution, accompagnés de quelques spécialistes et de six experts japonais. La mission se concentre sur le pompage du carburant qui reste dans le wakashio, selon le commandant du bord français.

Le Japon ne baisse pas le bras puisque l’entreprise octroie des efforts colossaux en essayant de retirer les hydrocarbures restants à l’aide d’un hélicoptère. Cependant, les actions restent dérisoires à cause de la condition météorologique.

D’autre part, les récifs coralliens présentent un atout majeur pour l’économie et l’écosystème mauricien. Des volontaires se sont alors mis aux travaux en faisant des barrages en chanvres et en tissus pour limiter la propagation de la marée noire.

La marée noire constitue un grand danger pour la côte Mauricienne, elle peut se propager en cas de non-maîtrise de la situation. Les impacts environnementaux s’avèrent accablants. Plusieurs espèces pourraient disparaitre et créer un déséquilibre écologique. Espérons que la contribution des autres pays pourrait apporter ses fruits !


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !