Natasha St-Pier : elle affronte la maladie de son fils Bixente ! Elle fait de terribles confessions !

Alors qu’il avait à peine quatre mois, Bixente, le fils de Natasha St-Pier a déjà subi une opération à cœur ouvert. La chanteuse reparle de cette épreuve par laquelle sa famille est passée et la mesure qu’elle a prise pour y faire face.

Bixente, le fils de Natasha St-Pier est né avec une anomalie dans le cœur. Ce problème cardiaque l’a obligé à séjourner quelques mois à l’hôpital après sa naissance.

Une solution qui vient d’en haut

Au vu de cette maladie, la chanteuse a avoué qu’elle était profondément inquiète durant ces quelques mois d’épreuve. Maintenant que Bixente est guéri, elle peut en parler avec aisance.

Lorsqu’elle s’est entretenue avec les journalistes du Parisien, elle a confié qu’à cette époque, elle a décidé de s’en remettre à la spiritualité pour lui donner la force de surmonter ses difficultés. « Avec cette maladie qui touchait mon fils, je savais que je pouvais faire confiance au chirurgien qui effectuait son opération. Cependant, c’est un humain, et comme tout humain, il n’est pas impossible qu’il puisse faire des erreurs. Donc, il fallait que je place ma foi en une entité beaucoup plus puissante. Alors, j’ai prié » a-t-elle révélé.

Il faut dire que Natasha St-Pier est issue d’une famille catholique très pratiquante. « On m’a initié à la religion quand j’étais à l’école. Les sacrements, je n’en ai pas manqué un seul. J’ai même été confirmée. Dans mon adolescence, une part de spiritualité était restée ancrée en moi. J’ai toujours vécu en étant consciente du fait que je n’étais pas fait que d’os et de chaire » a-t-elle ajouté. Toutefois, la maman de Bixente avait quelque peu délaissé la pratique de la spiritualité. Elle ne s’y adonnait plus avec autant de ferveur que lors de sa jeunesse.

Cependant, elle s’est servie de sa musique pour mettre en avant sa foi. Son dernier qui s’intitule Croire en dit beaucoup. Elle l’a réalisé pour rendre grâce à la sainte mère de Dieu ou mère Teresa. Ce qui lui a permis de faire des tournées dans différentes églises.

« Ma pratique de la spiritualité ne consiste pas vraiment à me rendre à l’église pour assister à la messe chaque dimanche. La spiritualité ne se pratique pas comme à la manière d’une séance de gym que l’on fait chaque semaine. Pour moi, c’est une façon de vivre, être généreux, bon et ouvert avec autrui » a-t-elle précisé.

L’angoisse et l’incertitude ont cédé la place à la joie et au soulagement

Pour l’histoire, pendant les quatre premiers mois de la vie de Bixente, ses parents étaient restés tout le temps à son chevet. Ils se faisaient beaucoup de soucis à propos de l’état de santé de leur fils. Puis, les quatre premiers mois passés, les médecins annoncent aux parents qu’une opération était indispensable pour maintenir le petit garçon en vie.

C’est ainsi que ce dernier a subi une opération très délicate à cœur ouvert. Heureusement, ce fut une réussite totale à la plus grande joie de ses parents. « Mon fils est un survivant. La volonté de s’en sortir était ancrée en lui », s’est exclamée Natasha St-Pier lors d’un entretien qu’elle a accordé au magazine Gala.

Aujourd’hui, Bixente est en bonne santé et vit comme tous les autres enfants de son âge. Il n’est pas rare que sa mère publie de jolies photos de lui et d’elle en train de se partager un moment de bonheur. Le duo mère-fils peut enfin se projeter dans un avenir radieux. Toutes ces épreuves ont plus que jamais resserré les liens affectifs qui unissaient Natasha St-Pier et Bixente, le petit combatif.


Andrea Faure

Andrea Faure

Rédactrice web depuis 10, je vis pleinement ma passion en travaillant pour plusieurs médias. Je suis également une grande passionnée de voyages, je n'hésite donc pas à partir à l'aventure dans des pays lointains dès que j'en ai l'occasion !