Rentrée scolaire et coronavirus : à quoi faut-il s’attendre avec le nouveau protocole sanitaire ?

La rentrée scolaire en France approche à grands pas. Marquée en grande partie par le coronavirus, celle qui vient de s’achever avait déjà été bien impactée négativement par la crise sanitaire. Pour une reprise, les initiatives se multiplient de part et d’autre.

La rentrée scolaire

À seulement quelques jours avant le début de la rentrée scolaire, plusieurs inconnus existent encore sur les démarches à observer. Dans un quotidien désormais où le est particulièrement présent, les normes à suivre pour une reprise rassurante de l’école seront surement déterminées par chaque localité. Le mois dernier, certaines recommandations ont été faites par le ministère de l’Éducation.

Des crayons sur la table

Un protocole sanitaire qui fait polémique

Le protocole sanitaire avait été mis au point dans le but de favoriser la reprise des cours, après la longue suspension et le confinement. Il avait été envoyé aux du secteur éducatif dans le but de permettre une harmonisation des prescriptions à suivre désormais. La particularité de ce document de 7 pages, est surtout le faite qu’il ait allégé les exigences mises en place un peu partout par le dans le cadre de la lutte contre la covid -19.

Les mesures de distanciation ont par exemple été revues afin de donner la possibilité aux élèves de porter des masques. Surtout, dans le cas où, ils ne seraient pas en mesure de prendre des distances, les uns des autres. Les enfants ayant moins de 11 ans sont exemptés par exemple du port de masque, ainsi que les enseignants à la maternelle. Ces mesures ont été adoptées afin de favoriser une bonne reprise des cours.

Toutefois, en raison de la souplesse des recommandations, elles ont été vite décriées par un grand nombre de personnes. Entraînant par exemple l’indignation de certains membres des syndicats liés à l’enseignement. Ghislaine David du SnuiPP avait d’ailleurs affirmé que « Partout, on impose les masques, on renforce les mesures barrière, et à l’école, on les assouplit ! Ce protocole est hors-sol ». Montrant de ce fait, son désaccord.

Des parents d’élèves et enseignants inquiets

Puisqu’il reste désormais une quinzaine de jours avant la reprise de l’année scolaire, l’inquiétude s’installe peu à peu. Les acteurs du secteur éducatif, ainsi que les parents d’élèves ne savent pas exactement la démarche prévue par le gouvernement dans le but de favoriser une meilleure rentrée dans un contexte de . Pour plusieurs d’entre eux, il est tout simplement inadmissible que les cours reprennent, selon les prescriptions du précédent protocole sanitaire.

Les élèves allant en classe
Source : Capture Twitter

Pour Sophie Venetitay, qui travaille dans le secteur de l’éducation et réside dans l’Essonne, « Les règles de juillet ne correspondent plus à la situation actuelle ». En effet, indique que les réalités ont changé entre juillet et août. La crise sanitaire continue de faire son chemin et a du mal à être réellement contenue. Il y serait donc bien, d’être plus ferme et de prendre des mesures qui protégeront au mieux toutes les personnes concernées par l’enseignement.

Une crise sanitaire toujours réelle

Si les acteurs du secteur de l’enseignement ainsi que les parents d’élèves sont inquiets, c’est surtout en raison de la progression de la crise sanitaire. À la suite du confinement, le virus avait pu être maîtrisé partiellement. Cependant, les faits ont bien évolué depuis peu. Le nombre de contaminations ne cesse d’augmenter. Plus de 3000 cas ont pu être confirmés en seulement 24 h, le dimanche 16 août.

La covid-19 en 3D

Cet état de choses suscite l’inquiétude de nombreux citoyens et les autorités locales imposent de mieux en mieux le port de masque dans les lieux publics. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’à et à Marseille désormais, il n’est plus permis de sortir sans avoir un masque. Tous ces changements entraînent des questionnements sur un probable recours à la solution du confinement. Une idée que redoutent les dirigeants.


Ulrich Laisne

Ulrich Laisne

Passionné par l'écriture et les nouvelles technologies, le métier de rédacteur web a été pour moi une révélation ! Je suis particulièrement intéressé par l'actualité people, française mais aussi internationale.