Valérie Trierweiler licenciée sans motif valable après plus de 30 ans de service : elle est dans un état de choc !

Valérie Trierweiler, en service à Paris Match, a été licenciée. Cette situation lui aurait mise sous un choc incroyable ce d’autant plus qu’elle y travaille depuis 1989.

Ayant presque consacré toute sa carrière dans le magazine hebdomadaire Paris Match, la célèbre annonce avoir été licenciée sans motif valable. Cette et animatrice de télé, a partagé quelques moments de sa vie avec l’ancien président français, François Hollande. La nouvelle concernant son licenciement ne laisse personne indifférent.

La réaction de Valérie Trierweiler après son licenciement

Âgée de 55 ans, la journaliste s’est vue être bannie des effectifs de ce magazine pour lequel elle avait tout donné. De son côté, le directeur général de la rédaction de l’hebdomadaire Paris Match, Hervé Gattegno estime que l’ex-compagne de François Hollande a été remerciée. Alors que plusieurs personnes émettaient encore des doutes suite à cette annonce, elle vient d’être confirmé ce jeudi 13 août par la concernée sur son compte Twitter.

En effet, Valérie Trierweiler a travaillé dans le magazine Paris Match pendant 31 ans. Elle s’occupait de l’actualité liée à la littérature dans les pages consacrées à la culture. C’est une responsabilité qui lui avait été confiée en 2012 alors qu’elle était en charge des pages relatives à la politique du magazine. C’est après l’élection de son ex-mari François Hollande que la journaliste a été mutée au service de l’actualité littéraire. Durant sa brillante carrière, elle a également présenté une émission à la télé. Il s’agissait de Politiquement parlant sur la chaîne où elle a été obligée de quitter toujours à cause de la victoire de l’élection de son ex-amoureux. Alors que seul le magazine Paris Match lui était resté fidèle pendant tout ce temps, les dirigeants de l’hebdomadaire ont trouvé bon de la « remercier » cette semaine, d’après ce que le directeur général aurait déclaré.

Quelles sont les raisons de ce licenciement ?

Alors que Valérie Trierweiler pense qu’elle a été abusivement licenciée, on apprend dans les faits que le magazine hebdomadaire Paris Match est en train de réaliser une « structuration de sa rédaction ».  C’est d’ailleurs ce qu’affirme un cadre du journal dont parle le Parisien. Cette source déplore la disparition des publicités surtout celles des produits prestigieux et de tourisme. Toujours dans la même logique, la rédaction du magazine, lui évoque des raisons liées à la crise économique qu’aurait causée le . Cette situation bouleversante a mise la célèbre journaliste Valérie Trierweiler sous un choc incroyable. Tous les lecteurs du magazine doivent désormais s’habituer à ne plus voir des articles signés par l’ex-première dame. On se demande bien s’il n’existe pas d’autres raisons par rapport aux motivations du groupe Lagardère qui a décidé de mettre fin au parcours professionnel de la journaliste de 55 ans dans son magazine.

L’information sur le licenciement de Valérie avait été donnée par la Lettre de l’Audiovisuel. Toutefois, cette nouvelle restait peu crédible et tout le monde attendait impatiemment la confirmation de l’intéressé et c’est ce qu’elle a fait ce jeudi. Si la femme de la cinquantaine a révélé être dans le choc, c’est bien par rapport à son ancienneté dans cette structure. On peut mieux comprendre sa réaction lorsqu’on sait que ce n’est pas évident de se séparer brusquement de quelque chose à laquelle on était si attaché. Ce fut le cas pour Valérie Trierweiler qui devra se réorienter vers une autre direction que celle de Paris Match après 31 ans de service.

Il faut préciser que l’ancienne première dame de a connu un très grand succès en 2014 grâce à son ouvrage « Merci pour ce moment ». C’est un livre où elle relatait l’histoire de sa vie de couple avec l’ancien président.


Justin Bréant

Justin Bréant

Ancien parisien exhilé au Pays Basque, je suis fasciné par l'univers du cinéma et des séries TV. Pigiste pour plusieurs magazines et de nature curieuse, je partage mon analyse sur tous les sujets.